Côte d’Ivoire : quatre communautés de geekettes à intégrer

Je fais partie de la communauté des femmes  qui ont décidé d’embrasser des carrières liées aux technologies de l’information et de la communication (TIC). Aujourd’hui, il n’est plus possible de vivre à côté de l’ère numérique. A l’heure où toutes les entreprises passent au digital, il est en effet primordial d’être une femme 2.0.

Pour ma part je pense qu’il est important pour chaque femme de prendre connaissance des technologies existantes pour ensuite les intégrer dans son propre domaine (droit, biologie, littérature, médecine, agriculture etc…). Pour y arriver, quoi de mieux que d’apprendre auprès d’autres femmes ? En Côte d’Ivoire, il existe plusieurs communautés avec lesquelles nous pouvons développer nos compétences ou tout simplement apprendre à s’approprier les outils informatiques. Dans ce billet, je souhaite vous faire découvrir 4 communautés ivoiriennes de femmes qui travaillent dans le digital. Vous pourriez intégrer une de ces communautés pour un meilleur apprentissage du monde digital et ainsi être épanouie dans ce domaine.

Femmes & TIC est une association de femmes créée en 2007 par Christelle N’Cho Assirou. Son objectif est de s’intéresser au changement que les tic induisent dans le quotidien des femmes. Ainsi, à travers quatre programmes (« l’Autonomisation de la jeune fille et de la femme » –  « club tic, le numérique pour tous » – « protection de l’enfant en ligne » – « centre femmes et tic ») cette communauté crée et anime des « clubs tic » dans les écoles et dans d’autres secteurs d’activités où travaillent les femmes.

Cette association s’intéresse aussi à la mauvaise utilisation que les jeunes (parfois naïfs) peuvent faire de l’internet. Elle suit les enfants et analyse leur comportement pour le mettre en garde et lui expliquer les bons comportements. Les jeunes peuvent ainsi profiter des opportunités qu’offre l’internet en évitant les comportements à risques.

Enfin, l’association  » femmes&tic » propose dans son centre des formations sur des thématiques diverses liées au digital et sur l’apprentissage de l’utilisation des outils informatiques.

Vous pouvez retrouver cette association dans 6 autres pays francophones : la Mauritanie, le Bénin, le Niger, le Burundi, le Tchad et le Burkina Faso.
Ah ! Au fait, je suis moi même membre actif de cette association et je vous invite vraiment à nous rejoindre : vous aurez que de bonnes choses à découvrir !

Journée Internationale de la jeune fille dans les TIC 2017

 

Le nom parle de lui même, être des femmes dans les TIC c’est aussi être des miss ! Cette communauté a été créée par plusieurs jeunes femmes qui ont compris que les femmes gagnent à se rassembler autour d’une passion commune, et ici en particulier autour des TIC. Mys’TIC CI c’est deux programmes dédiés à la femme, uniquement en Côte d’Ivoire. A travers son premier programme « rencontre des go 2.0 », les miss invitent des femmes à échanger sur un thème lié au digital et à se former (exemples de formations : les opportunités qu’offre le digital aux entrepreneurs, le blogging etc.) . Le second programme « TIC pour tous » s’intéresse à toutes les femmes qui ne font pas partie du monde informatique mais qui souhaitent quand même s’initier à l’utilisation des tics dans leurs activités quotidiennes. Notons que Mys’tic c’est aussi présente au Togo et au Burkina Faso.

Fondatrices de Mys’TIC

 

Connaissez vous les Google Developer Groups (GDG: Groupe de développeurs de google destiné aux développeurs qui s’intéressent à la technologie de développement de google ) ? Si oui, alors vous comprendrez facilement le concept de « Women Techmakers », qui sont les femmes issues de la communauté GDG. Ces communautés existent dans différents pays du monde, à chaque GDG ses women techmakers. Le rôle de ces femmes est de donner de la visibilité aux produits google tout en apportant des ressources technologiques pour innover dans le secteur des TIC, et ce, grâce aux femmes. C’est également un programme qui, à travers ces formations, permet aux jeunes informaticiennes d’accéder directement aux nouveautés que google offre. En Côte d’Ivoire, il en existe plusieurs, reparties dans différentes villes et secteurs:

Women Techmakers GDG Abidjan

Women Techmakers GDG Miage

Woment Techmakers GDG Yamoussoukro

Women Techmakers GDG INPHB

Women Techmakers GDG Grand Bassam

Women Techmakers GDG Agitel

International Women Day (#IWD17)

 

Communauté de geekettes  dont l’objectif est d’amener la gente féminine à s’intéresser davantage aux TIC, cette communauté apporte sa contribution dans cette lutte en organisant des sessions de formations ouvertes à tous. Pour cela elle rend visite aux écoles pour partager les opportunités qu’offre le secteur des TICs aux futurs diplômés. Aussi les Amazoon sont les initiatrices de la première édition de la journée de la secrétaire dans les TIC en Côte d’Ivoire. Pour l’instant, elles sont uniquement en CI mais envisage de conquérir les autres pays de la sous régions.

Premiere édition SecréTIC-CI

Vous conviendrez avec moi qu’ appartenir à ces communautés c’est se créer un vaste réseau de femmes geeks ! Alors n’attendez plus et vivez votre passion en compagnie d’autres femmes ! Merci de partager avec moi en commentaire de cet article les communautés de femmes tech qui existent dans votre région. Ensemble, brisons les barrières et incitons les femmes à s’approprier l’outil informatique.

Seul, on va plus vite. Ensemble, on va plus loin.

7 commentaires sur “Côte d’Ivoire : quatre communautés de geekettes à intégrer

    1. Merci Nadia, chaque communauté a son mode de fonctionnement.J’ai ajouté des liens vers les pages facebooK. Tu peux prendre directement cette information avec la communauté qui t’intéresse.
      Force à toi et bienvenue dans la sphère tech de geekettes ivoiriennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *