La technologie est-elle suffisamment sexy pour les femmes ?

Autrefois, le codage était considéré comme un travail destiné aux femmes. Aussi surprenant que cela puisse paraître, dans les années 1970, il leur était confié. À cette époque, le codage ou la programmation était une tâche de bureau de statut peu élevé.

Pour William Vogel, le codage était une question de genre puisque de 1971 à 1985, le nombre de femmes dans le secteur de l’informatique a triplé et représentait 38% de la main d’œuvre aux Etats-Unis.

Des inventions féminines

L’influence des femmes dans l’informatique est tellement manifeste que nous leur devons certaines inventions.

En 1843, Ada Lovelace inventait l’algorithme qui a permis de fabriquer la première machine à calcul. Ce fut la naissance du code.

Ada Lovelace – CC : Science & Society Picture Library

Après la seconde guerre mondiale, six femmes concevaient le code du tout premier ordinateur entièrement électronique : l’ENIAC . Il s’agissait de KathleenMcNultyJean Bartik, Marlyn Wescoff MeltzerFrances BilasBettySnyder et Ruth Teitelbaum.

En 1984, un décrochage brutal se produit dans la proportion des femmes dans l’informatique. Certains experts du domaine explique ce déclic par l’arrivée des micro-ordinateurs sur le marché.

Selon Isabelle Collet, à cette époque les publicités ciblaient les hommes et on entendaient des phrases du même genre que : « Si vous voulez que votre fils ait un bon métier, faites-lui faire de l’informatique !” 

Plus de 30 ans après, qu’en est il ? Quelle approche avons nous de cette disparité du genre dans le domaine technologique ?

      Pour ma contribution, et selon mon expérience dans le domaine, tout part de l’éducation de la jeune fille. L’école, la famille et la société nous font croire que pour réussir dans le domaine technologique, il faut avoir le mental d’un homme. 

Le problème avec l’image du geek

Depuis toujours, la femme dans les tech est décrite comme physiquement peu attrayante et peu féminine. L’image du geek conduit à cette perception erronée de la femme tech. Le geek, ce jeune homme peu sociable, nous a été tellement présenté dans les films, romans et séries que lorsqu’une femme ne présente pas cette image, elle a tendance à se voir rejetée. 

Ces préjugés empoisonnent la croissance de l’esprit de la jeune fille. Elle se dit moins apte à embrasser une carrière tech parce qu’elle craint de finir sa vie devant un écran et rater ainsi sa vie de femme. Des barrières se créent ainsi chez la jeune fille. Nourrir et promouvoir l’idée qu’il faut penser comme un homme pour réussir dans une carrière technologique étouffe l’esprit féminin.

Inégalités d’accès à l’instruction

       Dans certains pays et régions les filles n’ont pas accès a l’école car résolument destinées à la noble carrière de ménagère. En Afrique, on qualifie cette carrière de devoir. Pour moi, il s’agit d’inégalités d’accès à l’instruction. Et quand une jeune fille arrive à se faire scolariser, elle doit faire face au système. Ce système infernal de l’enseignement qui nous égare dans nos pays en sous-développement.

Une fois le baccalauréat en poche, les étudiants sont mal informés et pis, mal orientés. Les conseillers éducatifs ne jouent pas leur rôle. Vous conviendrez avec moi que si on a un nombre plus élevé de garçons que de filles dans les classes scientifiques, c’est évident qu’on aura plus d’hommes et moins de femmes dans les carrières technologiques.

Facebook F8 2017 San Jose Mark Zuckerber – crédit : CC, Anthony Quintano

Le manque de modèles féminins

Les jeunes filles recherchent des modèles de femmes pour s’en inspirer, mais où sont elles ? Combien de jeune femmes sont capables de partager des histoires de femmes inspirantes dans le domaine ? Il est très commun d’entendre citer comme modèles, Steve Job, Bill Gates, Mark Zukerberg, etc. De grands hommes qui ont marqué l’histoire de la technologie.

Mais qu’en est il de ces femmes nationales ou internationales qui ont et continuent de contribuer à l’évolution du domaine informatique ? Comment connecter l’esprit de ces femmes à ces jeunes débutantes ? Comment promouvoir des exemples de réussite ? Des questions que chacun d’entre nous doit se poser.

Un climat parfois hostile aux femmes dans la tech

       Avouons que les métiers dans le domaine technologique requièrent assez de temps, parfois des heures supplémentaires de travail et plus de ressources physiques et mentales. De nos jours, il ne s’agit plus du problème de genre mais de qualification car le marché est très compétitif. 

Les entreprises technologiques recherchent avant tout la compétence. Certaines femmes ne sont pas autant investies dans le métier que certains hommes. Il est clair que si tu n’as pas la compétence, tu ne seras pas apte à répondre à l’offre.

      Parmi ce faible taux de femmes qui ont eu le cran de débuter une carrière technologique, nombreuses sont celles qui font faces à des discriminations, des messages sexistes et du harcèlement au sein des sociétés technologiques. 

Il est temps de faire tomber les rideaux et dévoiler le noir des entreprises technologiques. Je vous partage quelques résultats d’une enquête faite sur les femmes dans la technologie au sein des entreprises de la Silicon Valley : The elephant in the valley.

« Nous avons demandé à plus de 200 femmes… Nos répondantes occupent des postes de pouvoir et d’influence : 25% sont des CXO*, 11% des fondateurs, 11% des entreprises à risque… Nous avons également des employés de grandes entreprises, notamment Apple, Google et VMWare. »

  • 47% ont été invitées à effectuer des tâches de niveau inférieur que les collègues masculins ne sont pas invités à faire (par exemple, prendre des notes, commander de la nourriture, etc.)
  • 90% ont été témoins de comportements sexistes lors de réunions hors site et/ou de conférences de l’industrie
  • 65% des femmes qui déclarent des avances sexuelles non désirées ont reçu des avances d’un supérieur, la moitié en recevant plusieurs fois
source: www.usinenouvelle.com

Ces faits sont réels et se passent autour de nous. D’une manière volontaire ou involontaire, nous faisons tous partie de ces tueurs de carrières des femmes dans les technologies. Il est temps de dire STOP

Tu es une femme, passionnée par la technologie ? Alors souviens toi de ces mot de Marianne Williamsom : « Rien ne vous emprisonne excepté vos pensées. Rien ne vous limite excepté vos peurs. Et rien ne vous contrôle excepté vos croyances. »

Tu veux voir du changement ? Alors sors de ta zone de confort et affirme toi en tant que femme dans la technologie !

1 commentaire sur “La technologie est-elle suffisamment sexy pour les femmes ?

  1. De un : je croyais que Ada Lovelace était proche de Télénovelas
    De deux : lorsque nous étions adolescents ou très jeunes, nous nous disions que les filles des séries scientifiques (S ou C ou D) et les étudiantes en informatiques et autres sciences étaient trop strictes et peu romantiques. Donc nos préférences allaient vers celles qui étaient dans le domaine littéraire car elles rêvaient beaucoup plus, selon nous….
    Pour finir, je vous dis chapeau pour ce billet…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *